-45°C

Jokkmokk, Suède, 3 février

Les suédois sont givrés.

Givré 1

Les suédoises sont givrées.

Givrée

Et moi, je suis givré d’être ici en pleine hiver pour des rêves dont je ne suis pas bien sûr qu’ils ont été les miens.

Givré 3

-45°C, même dans mes craintes les plus prononcées, je n’avais pas envisagé un tel froid.

Paysage de Laponie

Mes cils et cheveux blanchissent en quelques secondes et fusionnent instantanément, il faut bien dix minutes sur le pallier de la porte pour enfiler ou enlever nos protections hivernales, on peut difficilement prendre le temps de faire des réglages sur l’appareil photo – tantôt parce que l’écran est embué, tantôt parce que nos doigts souffrent trop pour s’y coller.

La photo que je déteste avoir ratée

Et pourtant, ça va, j’ai trouvé au fil du voyage les pièces d’équipement qui auraient pu manquer, des portes s’ouvrent chaque jour et des canapés s’offrent à moi. On fait mieux que survivre par ces températures, on est encore ouvert à l’inconnu croisé dans la rue et l’on compare les lieux d’où on vient.

Chiens de traîneaux

Pendant ce temps, sur mon caillou au milieu de l’Océan Indien, les gens se plaignent de la chaleur.

Publicités

6 réflexions sur “ -45°C ”

  1. C’est fous, les gens vivent et font leurs activités quotidiennes avec ce froid? J’ai un grand respect pour vous et les suédois. D’affronté se froid pour voir du pays. Une expérience qui doit être inoubliable. Un simple petit moins 20 sans facteur vent (au Canada) pourrais me faire rester enfermer dans ma maison, une bonne motivation pour me faire sortir du confort.
    Les destinations aux degrés sous zéro ne sont pas mes favorites. Il vous a surement fallu beaucoup de courage pour changer de destinations chaudes au sous zéro.
    Les photos sont magnifiques. Avec la description du froid que vous y faite, je ne sais pas si mon appareil numérique aurait été en fonction. Ou simplement le froid aux mains m’aurait enlevée toutes idées de capturer en image le magnifique paysage. Tout de même votre visage semble congeler et en moins de temps qu’on puisse le dire les cils et vos cheveux sont tout blancs. Je n’imagine pas le contact de l’air sur la peau du visage.
    Merci tout de même d’avoir pris quelques clichés, je voyage avec ces photos. Un jour le froid ne me fera plus peur.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s